loader image
28 février 2022

Comment se « gérer » en soirée ?

Ça y est, depuis quelques semaines, les boîtes ont enfin rouvert leurs portes. Tout le monde peut de nouveau bouger son corps sur le dancefloor. Souvent, la fête appelle l’alcool. Comment faire quand on a du mal à “savoir s’arrêter » ? Aujourd’hui, essayons d’apprendre à se gérer en soirée.

comment se gérer en soirée

Pour te gérer au mieux en soirée, il est préférable pour toi d’anticiper un certain nombre de choses avant de sortir. Ainsi, une fois bien amoché, tu n’auras plus à te soucier de ça. 

Anticiper tu devras

Prépare ton sac intelligemment. Ne prends que le strict minimum : ton portefeuille, avec tous tes papiers, tes clés, ta carte de transport, un peu d’espèce si tu veux, et basta ! Pas la peine de t’encombrer de choses qui ne te serviront pas pendant la soirée. C’est le meilleur moyen de les perdre. 

Préfère aussi un petit sac qui ne te gène pas si tu bouges, à un gros sac que tu risques de poser dans un coin et d’oublier. Le sac banane reste une bonne option pour transporter tes affaires. Compact et toujours avec toi, tu l’oublieras une fois sur la piste de danse.    

Essaye également de savoir à l’avance comment tu vas rentrer de cette soirée. Transport en commun ? Uber ? Sam (l’ami qui ne boit pas) ? Y penser en amont te permettra de ne pas finir la jambe cassée à 3h du matin et 4g dans le sang parce que tu es tombé de ta trottinette électrique. 

Pour être tranquille quand tu rentreras, tu peux même aller jusqu’à préparer ton lit. Comme cela tu n’auras qu’à te glisser sous tes draps et tomber dans les bras de morphé.

Manger tu ne zapperas pas

Tout le monde le sais (d’expérience la plupart du temps), boire à jeun ça n’est pas souvent une bonne idée. C’est même la meilleure façon de vomir prématurément. Car lorsque l’on boit à jeun, l’alcool est presque instantanément absorbé dans le sang. Ses effets se font donc ressentir plus vite et plus forts.  Alors, même si on te dit que “manger c’est tricher” il est important de manger. 

Attention tout de même à ne pas trop manger. Si tu manges trop, tu ne sentiras pas l’alcool te monter à la tête. Et, voulant obtenir les effets désinhibants des boissons, tu boiras toujours plus. Jusqu’à ce que, 2h plus tard, les effets de la nourriture se dissipent et ceux de l’alcool se fassent ressentir. Résultat, tu finis la tête dans les toilettes.

Je te conseille donc, avant de partir en soirée, de faire un repas normal, et de laisser le McDo pour le lendemain.

Pendant la soirée 

Résonner ta consommation d’alcool tu feras

Si tu sais que tu as du mal à t’arrêter une fois lancé, essaye de te fixer une limite de verres à ne pas dépasser et de t’y tenir. Tu peux même sceller un pacte avec un pote dans le même cas que toi pour vous surveiller mutuellement pendant la soirée. 

Tout au long de la soirée essaye de tenir les comptes de ta consommation. Cette astuce t’aidera lors de ta prochaine soirée à connaître ta limite. Évidemment, cette technique ne fonctionne que si tu te souviens de toute ta soirée. Difficile de savoir combien de verres tu as bu si tu es en blackout le lendemain…

Tu as tendance à enchainer les verres à une vitesse folle. Dans ce cas, essaye d’espacer les gorgées que tu bois en n’en prenant qu’une sur deux par exemple. Cela te fera boire plus longtemps et surtout moins. 

Pendant la soirée, tu peux également alterner un verre d’alcool avec un verre d’eau. L’alcool à tendance à te dessécher (ce qui cause la fameuse gueule de bois du lendemain). Donc en plus d’espacer tes verres, boire de l’eau en soirée te sauve d’un mal de tête le lendemain.

Soin de ton verre tu prendras

En soirée, ce n’est malheureusement plus très rare d’entendre parler de cas de personnes s’étant faites droguées au GHB. La majorité du temps, cette drogue est discrètement versée dans le verre des victimes. Pour éviter que quelqu’un verse une substance dans ton verre, fait attention à lui et ne le pose pas n’importe où.
Découvre comment te protéger dans cet article.

Écouter ton corps tu n’oublieras pas

Ne te compare pas aux autres pendant la soirée. Ce n’est pas parce que Lucie ou Pierre boit 3 fois plus que toi que tu dois absolument la suivre. Boire n’est pas un concours d’égo. Chacun a ses propres limites. Si tu sens que cette gorgée va être la gorgée de trop, alors ne la bois pas. Ne te force pas à finir ton verre. Vomir à chaque soirée n’est pas un objectif à atteindre. 

Et si tu n’aimes pas boire tout simplement, ne te laisse pas influencer par tes amis. Passer une bonne (voir excellente) soirée ne repose pas uniquement sur la prise d’alcool.

Après la soirée

Ça y est, la soirée est terminée et grâce à ton anticipation, tu es rentré chez toi sans encombre. Avant de te laisser tomber dans ton lit, il te reste quelques étapes à réaliser. Courage !!

Beaucoup d’eau tu boiras

Comme tu l’as vu plus haut, l’alcool te dessèche. Il est donc tout à fait normal qu’en rentrant tu aies très soif (d’eau). Alors sers-toi un verre (d’eau) et fais le dernier cul sec de la soirée. Si tu as encore soif, ne te prive pas, c’est en illimité ! (Attention toutefois au coma hydrolique…)

Ton visage tu démaquilleras

On le sait, il est sûrement très tard (ou tôt ?), et tu es soudainement pris d’une flemme immense. Mais si tu ne veux pas te lever le lendemain avec une orde de boutons venus s’emparer de ton visage, il est primordial de te démaquiller le visage et de faire respirer ta peau.

Enfin, dans ton lit tu te coucheras

Dernière étape de la soirée, tu peux enfin te glisser dans tes draps et t’endormir paisiblement. Si tu as bien suivi la majorité des conseils de cet article, le réveil ne devrait pas être trop dur. Mais attention à la tête qui tourne une fois couché !

Si tu sens que tu as besoin d’aide

Il est important de rappeler que l’alcool n’est pas indispensable à une bonne soirée. Chacun est maître de sa consommation et ne doit en aucun cas influencer celle des autres. 

Chaque année, l’alcool et le tabac tuent à eux deux près de 120 000 personnes en France. Ils ne doivent donc pas être pris à la légère. 

Si tu sens que tu as besoin d’aide, tu peux retrouver juste en dessous des ressources utiles :

Les alcooliques anonymes : 09 69 39 40 20, 24h/24, 7 j/7. Appel non surtaxé

Alcool info service :  09 80 98 09 30, de 8h à 2h, 7 j/ 7. Appel anonyme et non surtaxé

Cuidam : Tu as vécu une mauvaise expérience lors d’une soirée ? Cuidam est là pour toi même en dehors de l’école. Tu peux dès à présent lancer une alerte anonymement sur la plateforme si elle est disponible dans ton école. Des professionnels pourront alors t’aider dans ta situation.

Lola Bergounioux

Rédactrice web

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Lisez également

nos derniers articles !

Pin It on Pinterest