loader image
24 octobre 2022

Comment se lancer en freelance quand on est étudiant ?

Aujourd’hui, un grand nombre d’étudiants occupent un emploi à temps partiel afin de financer leurs études. Au drive du McDo, en caisse d’un supermarché ou encore à la plonge dans la cuisine d’un restaurant, ces emplois peuvent être des fois compliqués à gérer et à concilier avec une vie d’étudiant. La solution? Se lancer en tant qu’étudiant en freelance !
devenir freelance

Quel statut pour un job freelance étudiant ?

1. Les démarches pour devenir freelance en étant étudiant

Pour devenir freelance vous avez le choix entre plusieurs solutions : exercer en votre nom propre en choisissant l’auto-entreprise (l’EI, l’EIRL), ce qui signifie devenir freelance sans entreprise ou vous lancer dans la création d’une société.

Pour un étudiant majeur, le cumul des statuts d’étudiant et de freelance est tout à fait possible. Toutefois, il faut savoir que vous serez amené à domicilier votre auto-entreprise et que vous ne pourrez pas utiliser l’adresse d’un logement CROUS. Vous pouvez, néanmoins, choisir de domicilier votre auto-entreprise au domicile de vos parents ou d’un proche.

En revanche, un mineur non émancipé ne peut pas exercer une activité commerciale en tant que freelance. Il peut exercer certaines activités artisanales (service administratif à domicile, petite réparation, etc) et des activités libérales non réglementées comme par exemple la création d’un site internet.

Pour le mineur émancipé, la situation est encore différente. Il est libre d’exercer une activité artisanale ou libérale réglementée ou non. Il peut également exercer une activité commerciale sous conditions d’obtenir une autorisation d’exercer délivrée par le juge des tutelles ou par le Président du Tribunal judiciaire.

« Entre le prix de l’école et le logement, certaines études supérieures représentent un réel coût pour un étudiant ou pour sa famille. Devenir freelance est une solution pour financer tout ou partie de vos dépenses liées à vos études supérieures ! »

2. Les conséquences fiscales du statut de freelance étudiant :

Les revenus générés par un étudiant freelance déclaré en auto-entrepreneur sont soumis à l’impôt sur le revenu. Pour remplir votre déclaration d’impôt, vous devrez distinguer deux situations :

    • Vous êtes détaché du foyer fiscal de vos parents : il faudra déclarer vos revenus sur votre propre déclaration d’impôt.

 

  • Vous avez moins de 25 ans et êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents : vos revenus doivent être mentionnés dans la déclaration de revenus de vos parents. Par conséquent, ces revenus s’ajoutent à ceux de vos parents et le revenu total du foyer fiscal sera donc en principe plus élevé. Il est donc nécessaire de calculer quelle est la situation la plus avantageuse fiscalement dans votre situation : vous détacher ou non du foyer fiscal. Les revenus de l’étudiant qui décide de créer une SASU sont imposés au titre de l’impôt sur les sociétés. Par conséquent, il ne sera pas personnellement imposé sur les bénéfices réalisés par sa société. Néanmoins, l’étudiant peut opter pour une imposition à l’impôt sur le revenu valable pendant 5 ans.

 

Si vous choisissez de créer une EURL, vous serez en principe imposé à l’impôt sur le revenu (comme pour le régime d’auto-entrepreneur) mais vous pouvez également choisir une imposition à l’impôt sur les sociétés. Attention toutefois, car ce choix est irrévocable !

Quels avantages à devenir freelance ?

1. Financer ses études grâce à un job étudiant en devenant freelance :

Entre le prix de l’école et le logement, certaines études supérieures représentent un réel coût pour un étudiant ou pour sa famille. Devenir freelance est une solution pour financer tout ou partie de vos dépenses liées à vos études supérieures ! Attention, dans l’exercice de votre activité vous aurez nécessairement différentes charges freelance à prendre en considération.

Bon à savoir : vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières pour auto-entrepreneur en étant freelance étudiant. Vous pouvez avoir accès à une bourse du CROUS ou encore des aides de la caisse d’allocations familiales (CAF) comme les APL ou encore la Prime d’activité car c’est le statut étudiant qui prévaut pour en bénéficier.

2. Gagner en expérience professionnelle en devenant freelance étudiant

Devenir freelance tout en étant étudiant vous permet de gagner en expérience professionnelle. Cela vous permet de mettre en application la théorie et d’apprendre “sur le terrain”. De plus, exercer en tant que freelance vous permet de développer vos compétences grâce à des enjeux concrets mais également de gagner en autonomie en travaillant seul, à votre rythme et en organisant votre temps de travail. Être freelance est différent d’avoir un job étudiant qui n’a pas de rapport avec vos études : vous aurez accès à des missions valorisantes qui vous serviront professionnellement après vos études.

Enfin, travailler en tant que freelance vous fait gagner en crédibilité, vous permet de développer votre réseau et de valoriser votre CV.

Cumulez vie étudiante et activité de freelance

L’opportunité d’être son propre patron est sans aucun doute l’un des principaux avantages du statut de freelance. Vous décidez de ce que vous faites, mais aussi de quand et pour qui vous travaillez. Vous pouvez accepter ou refuser un contrat en fonction de vos compétences, de vos obligations ou de vos envies. Cela vous permet de gérer votre temps comme vous le souhaitez, et de pouvoir accorder par exemple plus de temps à vos cours en période d’examens. Il s’agit là d’une liberté dont beaucoup d’étudiants rêvent… Mais attention tout de même : vous devez savoir vous organiser et prioriser votre travail.

En effet, le cumul des études et d’une activité de freelancing aboutit souvent à un emploi du temps assez chargé. Vous devez donc être en mesure de fournir le livrable à votre client dans les délais annoncés, et cela parfois au détriment de vos loisirs. Au début, cela risque d’être un peu compliqué, car vous ne saurez pas forcément estimer le temps que vous allez devoir passer sur une tâche, ou encore le prix auquel vous allez vendre votre prestation. Il va donc falloir s’accrocher et ne surtout pas se décourager ! Avec le temps et l’expérience, tout cela deviendra un jeu d’enfant.

Quelles aides pour vous lancer comme freelance?

L’ACRE (auparavant ACCRE, Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise) permet aux créateurs d’entreprises de payer moins de cotisations les trois premières années. Elle est accessible à tous les créateurs d’entreprises sans conditions depuis le 1er janvier 2019.

La Prime d’Activité : versée par la CAF, elle permet aux indépendants ayant des ressources plutôt modestes d’obtenir un complément de revenu, sous certaines conditions. Vous pouvez faire une simulation ou une demande en ligne sur votre espace personnel.

Quelques idées de job freelance :

  • Web designer
  • Community manager
  • Conseil en marketing
  • Vente de formations sur les réseaux sociaux
  • Vente de services sur des plateformes (fiverr, 5euros.com…)

Pour conclure…

Vous avez maintenant toutes les cartes pour devenir un étudiant entrepreneur, alors n’hésitez plus et commencez l’expérience !

Axel Audra

Axel Audra

Business Developer

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Lisez également

nos derniers articles !

Pin It on Pinterest