loader image

Les piqûres en boîte de nuit

A Béziers, à Montpellier mais aussi dans beaucoup d’autres villes de France, les victimes de ces piqûres mystérieuses dans les boîtes de nuit sont nombreuses. Voici un rappel des bonnes actions à prendre si vous êtes victime ou témoin pendant l’une de vos soirées.

soiree-etudiant-piqures-boitedenuit
Alors que près de quinze plaintes ont été enregistrées par le parquet de Montpellier, de nombreuses autres l’ont été dans plusieurs villes de France.
Cependant, les symptômes sont toujours très variables. Si les nausées, maux de tête et autres vomissements restent les plus fréquents, d’autres cas peuvent s’avérer plus graves.
Alors, que faire si vous êtes victime ou témoin de l’une de ces piqûres en soirée ? Le ministère de l’Intérieur et la Police nationale, donnent quelques premiers conseils : « essayez d’identifier les auteurs, prévenez la direction de l’établissement, n’hésitez pas à composer le 17 police secours, le 112 ou le 114 par SMS, rendez vous aux Urgences sans délai pour que des prélèvements soient effectués et déposez plainte au commissariat de police ».
prévention-piqures-boitedenuit
prevention-piqures-jeunes

Il est important de ne pas prendre la situation à la légère

Si vous êtes victime :

Vous devez immédiatement le faire savoir à votre entourage et éventuellement au personnel de l’établissement qui devra vous mettre en sécurité et appeler le 112. Il est important de ne pas laisser le temps à la drogue d’agir car vous pourriez perdre votre lucidité et ne plus être en mesure de chercher du secours, demandez donc immédiatement de l’aide !

Si vous êtes témoin :

Vérifiez l’état de conscience de la victime :
Si elle est consciente, appelez le 112, éventuellement prévenez le personnel de l’établissement, restez auprès d’elle, assurez vous de son état de conscience, demandez lui si elle a des problèmes de santé, si elle prend des médicaments et essayez de la maintenir éveillée.

Que faire si elle est inconsciente :

Vérifiez qu’elle respire en posant votre main sur l’abdomen et en ressentant les mouvements abdominaux.
Si elle ne respire pas appeler le 15, demandez d’urgence de l’aide autour de vous, demandez un défibrillateur (la plupart des établissements en sont équipés) et commencez un massage cardiaque.
Si elle respire, mettez la en position latérale de sécurité, appelez le 112, prévenez le personnel de l’établissement et restez auprès de la victime.

L’un de vos amis est victime d’une piqûre,  » pas question de l’asseoir dans un coin et de continuer sa soirée.

Dernière étape : Aller porter plainte

Et enfin, la dernière étape, non moins importante que les autres : porter plainte. C’est primordial, car sans plainte, il n’y aura pas d’enquête. Et s’il n’y a pas d’enquête, alors le phénomène continuera à prendre de l’ampleur.
Il est également important de préciser que ce n’est jamais la faute de la victime. Vous n’avez pas forcément trop bu. Vous ne vous êtes pas forcément habillé de manière trop légère. La seule personne à blâmer, c’est celle qui vous a agressé.

Comment reconnaître une piqûre de seringue ?

Une piqûre de seringue prend généralement la forme d’un petit trou encerclé d’un hématome. Il faut donc regarder ou faire vérifier par un médecin l’ensemble de son corps en cas de suspicion.
Il est difficile car les réactions dépendent de chacun, certains vont bleuir et d’autres non.

piqures-boitedenuit

Quelles sont les drogues injectables ?

Toutes sortes de substances peuvent être injectées, des médicaments comme des drogues illicites. Le GHB est dans toutes les bouches mais attention à ne pas se focaliser uniquement sur cette substance. Les médecins recherchent le maximum de substances pour ne pas passer à côté d’un autre agent de soumission chimique.

GHB : effets, comment savoir en cas de piqûre ?

Le GHB est une drogue qui se présente sous forme de poudre blanche soluble ou de liquide transparent et inodore. Elle peut être prise délibérément ou versée dans une boisson à l’insu de la personne. Elle peut aussi être injectée par piqûre

Quels sont les effets après avoir été piqué ?

Sensations de malaise, tête qui tourne, bouffées de chaleur, trous noirs, nausées, amnésie ou encore troubles du comportement sont rapportés par les victimes. Mais toutes ne ressentent pas forcément la piqûre : certaines constatent une trace de piqûre après avoir ressenti les effets. Ils dépendent du produit injecté, de la dose administrée et sont propres à chaque individu.

Comment passer une bonne soirée ?

Quand on sort, il faut rester proche de ses amis, ne pas s’éloigner du groupe et avoir le réflexe tout de suite d’appeler les Urgences si on voit qu’un(e) ami(e) est dans un état second. La vigilance solidaire est importante. Devant toute personne vraisemblablement en détresse, qu’elle ait consommé volontairement ou non des substances, portez lui assistance. »

Il est important de ne pas dramatiser la chose, continu de sortir et de profiter avec tes amis tout en restant vigilant !

Bérénice Ramette

Chargée communication

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Lisez également

nos derniers articles !

Pin It on Pinterest