29 avril 2021

Que faire si je suis témoin de harcèlement au travail ?

Il peut arriver que l’on soit confronté à une situation de harcèlement et qu’on ne sache pas comment réagir pour aider la personne harcelée. En tant que témoin, votre rôle peut être déterminant pour faire cesser le harcèlement.
Que faire si témoin de harcèlement au travail

Le harcèlement au travail peut se traduire sous différentes formes : harcèlement moral, sexuel, discriminatoire, cyber-harcèlement. Ces différentes formes de harcèlement sont présentes dans le Code du Travail ainsi que dans le Code Pénal et sont donc punissables par la loi.

Vous pouvez être victime de harcèlement et ne pas savoir comment vous sortir de cette situation, mais vous pouvez également vous retrouvez comme témoin de comportements abusifs et ne pas avoir les clés pour aider la victime.

Comment agir lorsque je suis témoin d’une scène de harcèlement ?

Il peut arriver que vous soyez témoin de comportements abusifs sur votre lieu de travail, ou même lors de réunions en visioconférence. Bien qu’il soit compliqué de savoir comment agir, il ne faut pas pour autant fermer les yeux. Un témoin harcèlement et d’agissements graves a un rôle important dans la résolution de ces cas et dans l’aide à la victime. 

Lorsque vous êtes témoin de gestes déplacés et de paroles inappropriées, vous pouvez tout simplement notifier à cette personne que sa manière d’agir n’est pas adaptée. Cela permet de montrer les limites à ne pas franchir pour faire changer le comportement de votre collègue et améliorer les relations entre collaborateurs. Bien entendu, votre remarque doit se faire dans la bienveillance pour ne pas dénigrer l’autre et ne pas nuire à la victime.

N’hésitez pas à vous interposer physiquement face à un début de comportement abusif envers une personne. Il suffit par exemple de passer entre les deux interlocuteurs pour aller chercher quelque chose, ou bien aller poser une question à un autre collègue.

Bien entendu, vous pouvez vous interposer verbalement ou physiquement, seulement si la situation s’y prête. Si l’altercation devient violente, appelez un collaborateur ou un supérieur hiérarchique pour vous aider à protéger la victime.

En tant que témoin, vous pouvez également accompagner votre collègue harcelé dans sa prise de parole en lui faisant prendre conscience de ses droits, des solutions qui existent pour faire cesser les comportements abusifs à son encontre et en l’accompagnant dans sa déclaration.

Le témoin est très important dans une situation de harcèlement, car il atteste de la véracité de la situation, tout en pouvant apporter différents conseils utiles dans la reconstruction psychologique de la victime.

Les acteurs qui peuvent aider une victime de harcèlement :

  • Un groupe de parole
  • Une association
  • Le médecin du travail
  • Un délégué du personnel ou un membre du CHSCT
  • Le référent harcèlement
  • L’inspecteur du travail
  • Un avocat
  • Un médecin généraliste ou un psychiatre.
  • Un psychologue ou psychologue du travail

Diriger son collègue victime vers l’un de ces organismes et/ou spécialistes peut l’aider à avoir une écoute objective et professionnelle, qu’il ne retrouvera pas forcément dans son cercle proche.

Que puis-je faire pour alerter du harcèlement dont j’ai été témoin ?

Il est tout d’abord important de savoir que vous êtes protégé par la loi (Article L1152-2 du code du travail) si vous décidez d’avertir votre employeur du harcèlement dont vous avez été témoin. En effet, vous ne pouvez pas être “sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire” pour avoir témoigné d’agissements de harcèlement moral.

Voici différentes actions que vous pouvez mettre en place si vous êtes témoin de harcèlement :

  • Vous pouvez témoigner pour la victime, si elle le souhaite, pour l’aider dans la récolte de preuves.
  • Il est possible d’alerter directement votre employeur ou votre référent harcèlement (s’il y en a un dans votre entreprise).
  •  Un membre du CSE (si votre entreprise en a un) peut également vous aider dans votre témoignage.
  • Si vous ne voulez pas divulguer votre identité, vous pouvez déposer une alerte anonymement dans le cas où une plateforme de recueil des alertes harcèlements est mise en place par votre entreprise. Votre témoignage restera bien entendu confidentiel, et l’identité de la victime ne sera pas dévoilée sans son consentement.

Vous pouvez également être appelé à témoigner lors d’une enquête en interne pour aider dans la cessation des agissements de la personne aux comportements déplacés et dénigrants.

Pensez à vous protéger psychologiquement

Être témoin de harcèlement n’est pas bénin. Vous êtes entraîné dans une situation complexe, et cela peut avoir un impact psychologique sur vous. Si vous sentez que vous êtes trop affecté émotionnellement, n’hésitez pas à consulter un psychologue, à en discuter avec des proches ou à demander de l’aide à votre médecin du travail.

Marie Sallaberry

Co-fondatrice de Cuidam

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Lisez également

nos derniers articles !

Pin It on Pinterest